Le support de la voie est sans doute la partie la plus compliquée à appréhender dans ce projet.

De la qualité de la réalisation du support de la voie dépendra la qualité de roulement des trains...

En préambule, je rappelle que ce site Internet me permet de partager
mes techniques de construction pour mon réseau de chemins de fer miniatures.

Il existe cependant plusieurs méthodes pour mener à bien un tel projet,
chaque modéliste utilisant des solutions à sa convenance...

Pour la réalisation du support de la voie, je fais appel à un
processus de construction qui me semble des plus aboutis...

Et pourtant, il présente bien des défauts !

Cette technique de construction n’est pas facile à mettre en oeuvre, pas vraiment économique,
peu flexible au niveau du plan de voie et surtout elle demande une énergie physique considérable !

Mais quel bonheur au final d’avoir un ensemble indestructible !

Un adage dit : -”On n’a jamais le temps de bien faire la première fois, et toujours le temps de refaire...”

Je ne fais pas mien ce dicton !
La voie repose sur une poutre
en béton armé et vibré qui est
réalisée à l’aide d’un moule.

Le schéma ci contre présente en coupe
le principe de réalisation de la poutre.

Les 2 parties du coffrage sont maintenues
entre elles à égale distance par
plusieurs boulons qui passent à l’intérieur
de tubes PVC de 20 mm de diamètre
qui sont placés entre les 2 parties du coffrage.

La longueur de ces tubes est de 16 cm,
ce qui sera la largeur finale
de la poutre en béton.

Un chaînage en épingles avec fers de 10 mm
de diamètre est posé simplement à cheval
sur les tubes PVC sur lesquels
il est maintenu à l’aide de colliers Rilsan.

L’ensemble repose sur un lit de
cailloux de type 20/40 Roulés.

Après 2 à 3 jours de séchage,
le coffrage est retiré.

Une gaine destinée au câblage futur
du réseau est fixée à l’aide de colliers
sur le bord de la poutre en béton
environ deux semaines après le décoffrage..

En fonction de l’environnement souhaité,
de la terre ou des rochers sont
rapprochés de la poutre en béton
qui se retrouve noyée dans le sol.

Moule                               Chaînage



Cailloux      Béton

Terre       Câblage
Cette photo montre le coffrage en place.

Il reste à disposer au fond du coffrage
quelques cailloux roulés pour que
l’ensemble soit prêt à recevoir le béton.

Photo Juillet 2011.
On distingue sur cette photo le collier Rilsan
qui permet de fixer le chaînage sur le tube PVC.

Cette fixation ne sert qu’à empêcher
le chaînage de bouger pendant
le coulage du béton et son vibrage à l’aiguille.

Les fers sont aussi fixés entre eux lorsqu’ils
sont mis en contact pour la continuité
du chaînage dans la poutre en béton.

Photo Juillet 2012.
Sur ces 2 photos,
on distingue le coffrage
avant et après
coulage du béton.

D’un coté le coffrage
prend appuis contre
un élément droit déjà sec,
et de l’autre coté le coffrage
est simplement fermé à
l’aide de 2 pièces de bois
qui entourent le chaînage.

Le béton est lissé en
surface avec une truelle

Photos Septembre 2012.
Une fois que le béton de la poutre est sec
et que la gaine permettant le passage
des différents câbles est en place,
il est possible de ramener la terre tout autour,
ce que l’on distingue sur la voie du bas.

Sur la voie du haut, ce n’est pas encore fait.

Photos Septembre 2012.
Cette photo est prise sur le même secteur
que celle ci-dessus, peu après.

Quelques rochers sont en place et la terre a été rapprochée de la poutre en béton supérieure.

On distingue un élément de voie qui
a permis de placer les rochers au bord de
la poutre en tenant compte du gabarit des trains.

On distingue aussi un bout de gaine électrique.

Photos Septembre 2012.

Dans la réalisation d’un réseau de chemins de fer miniatures de jardin,
il est important de toujours prendre en compte les risques liés aux mouvements de terrain.

A ce titre, et comme pour la réalisation des ponts,
les connections entre les 4 extrémités de la poutre en béton
et le meuble technique font l’objet d’un travail soigné.  
2 équerres sont fixées à l’aide de vis à bois
sous la pièce permettant l’accès des trains
à la gare de stockage.

Ces 2 équerres sont reliées entre elles
par un boulon de 10 mm de diamètre.

Ce boulon est juste en place pour la photo
et a du être retiré pour permettre
la fixation du chaînage.

Sur la seconde photo, le chaînage est en place.

Une des liaisons liant les 2 fers de 10 mm
entre eux est ajustée à l’arrière du boulon.

La ferraille est ensuite fixée à l’ensemble
toujours à l’aide d’un collier Rilsan..

On distingue le coffrage
complémentaire sous la pièce en bois,
dans la continuité des 2 pièces du moule.

Ce système permet à la poutre en béton,
qui englobe les 2 équerres, le boulon et
la ferraille sous la pièce de bois,
de rester bien liée au meuble technique,
même en cas de mouvement de terrain.

Photo Juillet 2012.

La poutre en béton est réalisée avec 2 types de moules : Un droit et un courbe.

Pour les parties spécifiques du réseau, comme les aiguillages et les ponts,
des coffrages spéciaux sont conçus, parfois pour un usage unique..
Le support des voies
de la gare de passage a
nécessité un coffrage spécifique.



Les amorces pour les coffrages
des différents supports de voies
arrivant dans cette gare
sont prévus pour ne pas avoir
de rupture dans le moulage.



La dalle repose sur un lit de
cailloux ronds de type 20/40 roulés.



Un treillis métallique simple
garantira dans le temps que la dalle
ne se désolidarise pas en cas de fissure.



Les ferraillages des supports de voies
entrent loin dans la dalle de béton.



Quelques gaines électriques
sont mises en place
avant la phase de bétonnage,
pour permettre par la suite
le passagedes divers câbles.



Sur la photo ci-contre,
la dalle est en attente de décoffrage.



Une maquette est posée
pour donner une idée de volume.

Photo Mai 2013.
Les voies à quai n° 1 et 2 sont fixées
à l'aide de vis en inox vissées
dans des chevilles préalablement
placées dans des trous
effectués au perforateur.

Les premiers trains ont circulé
dans cette gare en Octobre 2013.

La voie à quai n°3 et les voies de dépot
seront installées au printemps 2015.

Photos Octobre 2013..

Accueil

Le projet

Le terrain

Les outils

Le meuble technique

La voie

Les ponts

Le décor

Le support de la voie

Accueil

Le projet

Le terrain

Les outils

Le meuble technique

La voie

Les ponts

Le décor


Les trains

Le camping